Pacte national d'investissements et réforme de l'administration

Publication : dimanche 2 octobre 2016

Chers amis,


Le travail en commission a repris son cours cette semaine. J’ai assisté aux travaux des commissions de l’Education et du Budget au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Depuis l’été, j’ai adressé un certain nombre de questions à la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns. A défaut de réponses et/ou de solutions concrètes et satisfaisantes sur les grands dossiers du moment (la pagaille suite à l’entrée en vigueur du décret titres et fonctions et les incertitudes persistantes relatives au cours de philosophie et de citoyenneté), je continue à l’interpeller régulièrement afin de débloquer certaines situations délicates pour les acteurs de l’enseignement. Je ne manquerai pas de vous tenir informés.

Lundi dernier, en commission du Budget, j’ai obtenu certaines clarifications sur deux dossiers majeurs. D’abord, concernant le Pacte national d’investissements, proposé par le Premier Ministre. Le Ministre Flahaut se montrait ouvert tout en me renvoyant aux conclusions du Comité de concertation de mercredi. Lors de cette réunion, qui constitue le lieu de rencontre entre le Gouvernement fédéral et les Gouvernements des Régions et Communautés, il a été acté un accord de principe sur ce Pacte. Ainsi, plusieurs milliards devraient être mobilisés entre 2017 et 2030 au moyen de partenariats public-privé notamment. A côté des projets liés à la mobilité, au numérique et à l’énergie, je serai particulièrement attentive à ce que des moyens suffisants de ce Pacte soient attribués à l’Education.
Ensuite, j’ai interrogé le Ministre Flahaut sur les avancées du Contrat d’administration, une sorte de « deal » entre le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et son administration visant à maximiser les résultats tout en mobilisant des moyens limités. Au vu de l’ampleur de ce chantier, représentant quelques 4,7 millions d’euros dans le budget 2016, j’estime qu’il est normal que le Parlement soit tenu au courant le plus régulièrement possible des avancées de ce chantier. Toutefois, l’administration ayant retenu 482 projets, il est primordial que le Ministre établisse une liste des priorités en fonction de l’urgence des dossiers. Je soutiendrai toute initiative allant dans le sens d’une simplification administrative, d’une plus grande transparence et d’une bonne gestion des deniers publics. 

N’hésitez pas à me transmettre des questions ou des informations sur les sujets qui vous interpellent. Relayer celles-ci auprès des autorités compétentes fait également partie intégrante de mon travail parlementaire (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 

Bonne semaine à tous,

Valérie.